La complexe chambre de trajectographie d'un détecteur de particules du centre de recherche DESY en Allemagne. <em>Photo : Satoru Yoshioka, Japon</em>
LES OUTILS DE LA PHYSIQUE DES PARTICULES
CES TECHNOLOGIES EXCEPTIONNELLES, INCROYABLEMENT COMPLEXES ET IMPOSANTES, REPRéSENTENT UNE AVENTURE SCIENTIFIQUE MONDIALE.

La complexe chambre de trajectographie d'un détecteur de particules du centre de recherche DESY en Allemagne. Photo : Satoru Yoshioka, Japon

De quoi la connaissance a-t-elle besoin ?

Les expériences dans les laboratoires du monde entier réunissent les physiciens pour aborder les questions du XXe siècle.

Afin d'étudier les particules les plus petites et les plus simples de la nature, les physiciens font appel aux instruments scientifiques les plus gros et les plus complexes sur terre. Les accélérateurs, longs de plusieurs kilomètres, génèrent d'intenses faisceaux de particules de hautes énergies. Des détecteurs gros comme des cathédrales suivent les traces de plus de mille milliards d'interactions entre particules. Une puissance informatique colossale enregistre, stocke et distribue les données de ces interactions à des milliers de physiciens répartis dans les collaborations expérimentales qui recouvrent le globe.

L'astrophysique des particules utilise le cosmos comme laboratoire pour explorer les lois fondamentales de la physique, afin de compléter les expériences faites dans les accélérateurs. L'infiniment petit et l'infiniment grand sont intimement liés, ce qui nous permet de découvrir une nouvelle physique des particules grâce aux observations de l'astrophysique.

Ces technologies exceptionnelles, incroyablement complexes et imposantes, joignent leurs forces et leurs capacités complémentaires dans une aventure scientifique unique. Ces instruments sont des bannières derrière lesquelles les scientifiques se rassemblent dans les laboratoires du monde entier, pour élucider ensemble les questions fondamentales de la physique des particules du XXIe siècle.

<